Anny Duperey


Web Duperey © François Pugnet, SAIF, 2017. 1

Anny Duperey , ©Francois Pugner

Parallax présente sa série « Les photos d’Anny » »

Lorsque Anny arrive à Paris pour démarrer sa carrière de comédienne, elle a une vingtaine d’années et vit chichement dans un studio meublé. Elle a hérité des photos de son père qu’elle s’est dépêchée, sans même y jeter un œil, d’enterrer au fond d’un tiroir – qu’elle ne rouvrira que vingt ans plus tard et qui donneront  « Le Voile noir ».

Un jour, lors d’une séance photos, Anny se sent irrésistiblement attirée par l’appareil qui la mitraille. C’est un Leicaflex avec un téléobjectif de 180 mm, appareil de professionnel, bien trop cher pour elle, mais qu’à cela ne tienne, elle court s’acheter exactement le même dans un élan irrépressible et joyeux.

Elle se prend alors de passion pour la photographie, la technique, le développement, le tirage.

Cet appareil ne la quittera jamais et, toute sa vie, Anny fera des portraits de ses amis ou de comédiens croisés sur les plateaux, et des paysages.