UN ARTISTE

Florence Verrier

PARALLAX PRESENTE SES SERIES ” FLEURS DE KYRLIAN” et “MIROIR VEGETAL”

LES ARTISTES

VOIR SON EXPO

NOUS CONTACTER

Sa démarche

Observées de près, agrandies et baignées de lumière, certains fleurs deviennent étranges…

EN SAVOIR PLUS

Qu’elles soient sophistiquées, telles les arums et les orchidées, ou simples fleurs des champs, boutons d’or, fleurs de ciboulette ou pivoines, elles revêtent un caractère complexe insoupçonnable à l’œil nu, qu’elles apparaissent plus douces et sucrées que nature ou au contraire presque vénéneuses.

Photographiées en studio sur un fond noir ou blanc qui les isole du monde, les fleurs sont recomposées en fonction d’un axe de symétrie, si bien que les deux moitiés deviennent le miroir l’une de l’autre. Mais ne sont-elles que les miroirs d’elles-mêmes ?

Dans la lignée d’une tradition qui remonte à l’origine même de la photographie, puisque son inventeur, Henry Fox Talbot utilisait les fleurs comme Pencils of nature, pour reprendre le titre de l’ouvrage publié au milieu du XIXe siècle, Florence Verrier emprunte à l’esprit scientifique sa précision et sa curiosité. Photographe de nature morte, elle scrute chaque spécimen dans les moindres détails, captant toutes les lignes et nuances de couleurs. Pour cela, un éclairage vif est mis en œuvre jusqu’à parfois rendre les pétales transparents.

Mais de la sorte, les fleurs photographiées se détachent du réel et se transforment en de curieuses espèces, mi-végétales mi-insectes, voire crustacés, ou alors se métamorphosent en esquisses architecturales, maquettes de cathédrale ou autres structures spectaculaires.

En cela plus proche de Robert Mapplethorpe et de ses orchidées photographiées dans les années 1980 que des recherches systématique de Karl Blossfeld au début du XXe siècle, passant d’une fleur à l’autre sans chercher à dresser un catalogue, Florence Verrier les érige en de véritables sujets, presque des êtres vivants sexués, qui déploient désormais leurs charmes secrets.

Choisies en fonction du potentiel esthétique qui sera révélé par la photographie, ses fleurs semblent éclore pour toujours.

Comme chez Irving Penn qui a travaillé sur les fleurs depuis les années 1960 jusqu’à la fin de sa vie, elles évoquent finalement l’humanité et se prêtent aux interprétations les plus spirituelles, y compris celle d’y voir un reflet de l’âme. Tantôt tendres, tantôt cruelles, les fleurs du Miroir végétal nous dévisagent autant que nous les dévisageons.

Vanessa Morrisset

Photographe independante pendant 25 ans, elle collabore à des magazines, photographiant les objets luxe dans l’air du temps, travaille avec des bureaux de tendance, avec des agences de publicite sur divers projets (Lancia ,France telecom ,Cointreau, Lancome, Helena Rubinstein Christian Lacroix , Lanvin) essayant d’apporter une touche personnelle à des univers commerciaux.

Parallèlement, elle élabore des projets personnels :

«Autour du square», où elle photographie de divers interieurs ayant en commun une meme vue sur un espace vert.

Puis elle s intéresse  sur l’interaction du corps et du souvenir  «Corpsraccord”.

Depuis 2012, son regard se porte sur le végétal, jouant avec les transparences des plantes et des fleurs, elle recrée un jardin imaginaire, peuplé d’êtres étranges..interpelant l’imaginaire du spectateur.

PORTFOLIO

Ses oeuvres

e – galerie

Découvrez une sélection des œuvres de nos artistes.

Acheter de l’art c’est acheter un morceau de cœur, une parcelle d’âme, une part de la vie de quelqu’un. C’est donner la motivation à un artiste de partager son talent, sa passion…

Sa bio

Née en 1970 à Aix en Provence.

Diplomée du CEPV ( Vevey, Suisse) et de l’IESA ( Paris)

Florence Verrier vit et travaille à Aix enProvence.

 

EN SAVOIR PLUS

De son enfance dans le sud de la France, Florence Verrier est marquée par les lumières crues et les ombres portées.

Aprés des études au CEPV de Vevey (Suisse) où elle acquiert la technique du grand format et de la couleur, elle entre l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris et se familiarise avec une autre approche de l’image par la pratique du dessin, de la serigraphie, et de la scénographie.

Photographe de nature morte, Florence plonge au cœur de la matière, s’approche au plus près de l’objet photographié pour s’arrêter à une ligne de frontière entre la figuration et l’abstraction, nous faisant perdre nos repères et envisager chaque photographie comme un tableau, photographier la nature qui nous entoure.

SES EXPOS

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2014-Exposition personnelle à la galerie Gadcollection

2013-Exposition de «Miroir Végétal» à la Galerie école (Paris 2ème)

2012-Exposition de «Miroir Végétal» chez Gambs store, Paris.

Exposition de «Miroir Végétal» pour les Itinéraires Photographiques en Limousin.

Exposition personnelle de la série «Miroir Végétal» au SEL de Sèvres (92),

Edition du livre «Miroir Végétal» .

2011-Exposition personnelle de la série «Corps-Raccord» à l’Atrium de Chaville (92)

2010-Exposition personnelle à la galerie ACTuel Art de la série «Corps-Raccord»

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2018-«exposition collective, Aix en Provence ,Galerie Paralllax

2017-« Sm’Art», Aix en Provence . Galerie Paralllax

2016- «Emoi photographique » ,Angoulême , « Autour du square »

          « Sm’Art » , aix en Provence . Galerie Paralllax

2015- «Exposition d’hiver » centre albert Chanot Clamart

          Exposition collective «  40 ans de la galerie Capazza »

2014- Exposition de « Miroir végétal » pour « Naturalisme intégral » Galerie Capazza (Nançay)

                Exposition « O’Jardin d’Hiver » Collégiale St Pierre Le Puellier, Orléans

2013- Participation à l’exposition INTIMACY, aux Ateliers des Artsistes de Belleville, Paris

            Projection de «Corps-Raccords» durant le Festival Europeen de la Photographie de Nu, Arles leBaux           de Provence (Cathédrale d’images).

Exposition de «Miroir Végétal» aux Rendez Vous Image , Strasbourg.

2012-Exposition Collective de «Corps-Raccords»  aux Trans Art , Cogolin

  Projection de la série «Miroir Végétal» aux Nuits Photographiques de Pierrevert.

2010-Exposition collective au  SEL de Sèvres, lauréate du prix du «SEL» pour la série «Miroir Végétal».

2004-Exposition collective PHOTOBIS, Paris 10ème. édition limitée du livre «Corps-Raccords»

1995 -Exposition collective L’HIVER DE L’AMOUR au Musee d’Art Moderne de Paris