UN ARTISTE

Sook Shin

PARALLAX PRÉSENTE SA SÉRIE “LE PAYSAGE EN NOUS”

LES ARTISTES

VOIR SON EXPO

nous contacter

sook shin, Corée, Seoul, photographie, peinture

Sa démarche

La série “Le paysage en nous” de SHIN Sook,  décrit une  recherche  d’harmonie entre la nature et l’humain.

En savoir plus

Cette démarche semble s’inscrire dans la continuité de la tradition. Il n’en est rien. L’image de la nature est reflétée dans de l’eau  versée dans le creux de la main, et par extension, par  le corps humain  tout entier. Ce moment intense d’unicité est photographié, puis retouché à l’encre puis cerclé dans un cadre de bois. Au travers d’une feuille de plexiglas, une délicate goutte d’eau vient modifier notre vision. La couleur surgit alors,  évoquée par la richesse du noir de l’encre de chine, essentiel à la peinture orientale.   Le mélange des matières et des techniques montre le désir de SHIN  Sook de trouver une harmonie  esthétique  entre la peinture orientale, la photographie et les techniques occidentales. Le choc des cultures, se traduit par exemple chez SHIN dans la réalisation d’un puits symbolique ou elle nous invite à plonger vers l’inconnu que représente pour elle notre monde familier.

PORTFOLIO

Ses oeuvres

e – galerie

Vous êtes intéressés par cet artiste ?
Contactez nous !

Sa bio

Sook Shin est un peintre et photographe, née en Corée à Séoul 1959.

Il vit et travaille à Paris.

EN SAVOIR PLUS

Un ami me dit : « Tu devrais rencontrer Anthony Morel, c’est un photographe qui fabrique son matériel et qui fait ses pigments pour ses tirages avec les ronces qu’il trouve autour de l’endroit de sa prise de vue, qu’il brûle et pulvérise ! » Il fallait effectivement le rencontrer.
C’est très complexe de différencier Anthony Morel de son travail, son univers est à sa dimension, sans limite et ce n’est pas par hasard que Cervantes soit l’instigateur de sa série : « A la poursuite des 30 géants de Don Quichotte », de l’Ingénieux et Noble Don Quichotte.
Anthony Morel a créé un système complet, autonome, passionnant. Le matériel, la méthode, le résultat sont atypiques,  Imaginez une chambre numérique fabriquée par le photographe avec un scanner de bureau, une optique de rétroprojecteur, un soufflet « home made », un tirage « au charbon de cannes de Provence cueillies sur les lieux de prises-de-vue, gélatine citratée et oleotypie, … ». Anthony fabrique aussi son encre avec les plantes qui poussent sur les lieux des prises de vue et qu’il brûle avec son propre brûleur, une petite charbonnière fabriquée avec une boîte de thé en métal , l’eau utilisée est également celle de la rivière la plus proche.
Si on s’arrêtait là, cela pourrait sembler être le passe-temps d’un retraité neurasthénique. Et ce serait prendre le problème à l’envers, pour exprimer ses idées Anthony a inventé un process qui est partie de son discours philosophique. C’est parce cette méthode n’existe pas qu’il l’a mise au point. L’homogénéité de notre époque fait que tout se ressemble et pour être différent il faut créer, recréer, inventer et réinventer, Anthony le fait à merveille.
Avoir l’outil, c’est bien, avoir la méthode avec c’est mieux, mais pour en faire quoi ? Et c’est là que devient évidente la démarche, ses photographies sont à l’image des gravures que Gustave Doré a réalisées pour illustrer la Divine Comédie de Dante, sombres mais tellement explicites.
Tout le travail d’Anthony Morel est de cette veine, le fond est une satire politique de ce que devient ce monde avec pour forme une noirceur non obscure.
Ce que nous vivons aujourd’hui avec la pandémie est la confirmation de l’universalité du message d’Anthony Morel.

Arnaud du Boitesselin, Avril 2020

SES EXPOS

2019-exposition collective Index Gallery / Galerie Parallax , chez Index Gallery , Séoul 

2018-exposition collective «Corps » Galerie Parallax

2017-exposition collective «Carnets » Galerie Parallax

2016-Gallery Garam , Seoul, Korea.

       MAC PARIS Art fair, Solo Show, Espace Champerret, Paris, France.

        «Exhibition Korea», Gallery of Art Actuel, Nancy, France.

2013-ART PARIS Art Fair,  by Gallery Shuim,  Grand Palais, Paris France

2012- ART PARIS Art Fair, ,  by Gallery Shuim, Grand Palais, Paris France

2011-ART ELYSEES Art Fair,  by Gallery Shuim , Art Fair , Paris ,France .

2010-ART ELYSEES Art Fair,   by Gallery Shuim, Paris , France.

         -«Inauguration year 2010 » ,Gallery K, Seoul, Korea .

2009-Gallery  K,  Seoul,  Korea.

          -Gallery 89, Paris, France.

          -ST- Art Art Fair,  by Gallery Shuim, Strasbourg, France.

2008-ST- Art Art Fair, by Gallery Shuim, Strasbourg, France.

2006 –REMP-ARTS, International Salon, Chapel of  Diderot College, France.

2004-« Allusion» Gallery Kook-Min University (Museum Sung-Gock and You-Art Space), Seoul,

2002-Gallery Sir-Ho,  Seoul, Korea.

2000-Parallels1st Biennale of Art ActuelCultural Center of Fontain, Brie-Comte-Robert ,France.        

         Atelier of Estienne, Pont-Scorff, France.

        Salon de Montrouge, France.

         Gallery Daniel Amourette, Rouen, France.

Parutions

« Artist Sook Shin », interview with Sook Shin by Art journalist of  Magazine ‘ Immoblier  de Luxe & Art Contemporain’ , Luxe immo N°8, March  2011 , page 47-49,  luxury publication Monaco, France.

  Le journal d’Elbeuf, N°77-73 Tuesday,  October 23 , 2001,
   « In the eyes of the children, Salon of Elbeuf artists » on ‘Artist guest of honor : Sook Shin’ , Page 1 .

  Le journal d’Elbeuf, N°77-73 Friday,  October 19, 2001,
   « Guests of Hon our (artist Sook Shin) », page 6 .

  Le journal d’Elbeuf, N°77-73 Tuesday,  October 16, 2001,
   « The year of women, artist guest of honor », page 1 & 3 .